jeudi 23 octobre 2008

Gaston Rey : un début de biographie...


Voilà bien longtemps que je cherchais quelques informations biographiques sur le chanteur et comédien Gaston Rey, un des piliers de la troupe de la Radio Lyrique. Je viens enfin de trouver quelques lignes le concernant dans un journal de 1947 : Radio 47. Je m'empresse de vous en faire profiter :

 

Gaston Rey a presque suivi à la lettre le vieil adage : Tel père..." Fils de chef d'orchestre et frère d'un professeur de violon au Conservatoire, il était dès sa prime jeunesse attiré par le chant (il fut un adorable enfant de chœur, parait-il). Il en serait peut-être resté là d'ailleurs, si l'opposition de sa mère pour toute vocation artistique ne l'avait obligé d'étudier le musique en cachette. Influence paternelle ou esprit de contradiction ? 

Tant et si bien qu'à dix-huit ans, il était soliste de clarinette à l'Opéra de Marseille, 300 interprétations de Werther... son sens profond de l'humour ne pouvait s'accorder avec une seule tâche, fut-elle si noble.

En 1932, il par pour Lille... dans l'intention de chanter. Il retrouve sa voix. En 34, il "monte" à Paris, cré Fragonard, et passe très souvent à la radio. Il touche à peu près à tous les genres. Un chanteur à voix de composition comique acquiert avec la radio une étonnante souplesse. Du style Chevalier à celui de Baugé, de Lakmé à La Veuve joyeuse, du tour de chant à divers galas, du lyrique... à la comédie.

En effet, Gaston Rey s'est aussi senti attiré par l'art dramatique. Il fit de la télévision, il fit du théâtre. Il participe encore à de nombreuses émissions de variétés autant comme baryton léger qu'en excellent acteur. 

On l'entendit récemment dans L'album de famille, Les compositeurs en pantoufles, L'école des vedettes, et même dans les Beaux soirs du caf'conç. Cette dernière émission, nous dit-il, lui permit de contrôler, avec un brin de fantaisie, certaines intonations qui lui furent utiles dans le lyrique. Il aime la radio pour sa faculté de se "déplacer", de se connaître donc. 

Actuellement, il joue dans l'opérette Phi-Phi, fait de nombreuses synchronisations (plus de 70 films à son actif), a de très grands projets dont il ne parle pas, naturellement. 

1 commentaire:

jefh14@yahoo.fr a dit…

On retrouve Gaston Rey dans le film l'Homme à l'imperméable, film qui est tourné dans le Châtelet des années 1950.